Le projet



Si la perspective d’une vie en autarcie semble séduisante, elle apparaît aussi peu réaliste dès qu’il s’agit d’en venir aux faits.

En revanche, nos belles montagnes se prêtent à merveille à une vie en autonomie maximale grâce à tous les trésors dont elles regorgent. De l’eau pure, des bois, des prairies...




Venons en au concret...




Autrefois pacagé par des vaches, le lieu était à l’abandon depuis une vingtaine d’années. Fougères, ronces et noisetiers avaient largement repris leurs aises.

Quasiment tout l'été dernier a donc été consacré au débroussaillage. La partie n'est pas encore gagnée contre les fougères mais la grande prairie a désormais retrouvé son lustre d'antan. La petite, se trouvant sur la gauche du domaine, nécessite encore de lourds travaux de nettoyage.

La piste est terminée depuis l'hiver passé et même si elle nécessite encore quelques améliorations, permet désormais de monter en véhicule 4x4 par temps sec et en quad toute l'année.

Cet été sera consacré à une première tranche de travaux sur 2 granges destinées pour l'une à devenir la maison commune, pour l'autre un petit logement indépendant. Ces deux bâtiments sont organisés autour de la place centrale du lieu, traversée par la source.

L'introduction des animaux est repoussée de quelques mois, faute d'avoir eu le temps de travailler sur les clôtures !

Un premier rucher d'une vingtaine de colonies a néanmoins été installé au printemps.

Un système électrique autonome à base de panneaux photovoltaïques et bientôt d’une turbine hydraulique permet de s’affranchir de l’énergie nucléaire... Qui ne dessert de toute façon pas notre secteur !

A terme les journées tourneront autour du soin aux animaux, potager, foin, transformation de produits (fromages, pain, conserves, confitures) et surtout apiculture qui sera un volet majeur du projet.

La vente d'une part de notre production, désormais sur cette page, permet de poursuivre l’amélioration des conditions de vie et la remise en état des bâtiments.